Magnésium et APNÉE DU SOMMEIL

 

magnésium et apnée du sommeilL’apnée du sommeil  se présente comme une incapacité  soudaine de pouvoir  respirer avec impression d’étouffement… Quelque chose se bloque au niveau du    voile  du palais !

Il n’est pas impossible que la carence en magnésium, ait sa part de responsabilité dans l’apnée du sommeil !

Hypothèse

J’ai peut-être une solution à proposer

Le voile du palais est un muscle… Pourquoi ne réagirait-il pas comme tous les muscles… Pourquoi  le voile du palais ne se tétaniserait-il pas comme tous les autres luscles, en cas de carence en magnésium ?

Qu’est-ce qui me fait croire cela ?

Une patiente spasmophile, m’a fait part de son expérience. Sous magnésium depuis des décennies, elle ne prend plus  le  magnésium, qu’à la demande,  à petites doses par quart ou demi comprimé à 100 mg, seulement quand elle ressent des troubles, tels que jambes ou bras agacés, discret bruxisme, crampes de quelques fibres musculaires, énervement,  etc… Ces troubles s’accompagnant parfois, de crises d‘apnée du sommeil  modérée, pour lesquelles elle est traitée sans aucun résultats. et  presque toujours, aussi, d’une  sécheresse intense de la bouche.

Elle a constaté, que quand les manifestations coutumières de la carence en magnésium  s’associait à la difficulté à respirer  et la sécheresse de la bouche…  ces dernières disparaissaient aussi, de façon spectaculaire, dès la prise de magnésium !

Et cela ne s’est pas produit une fois par hasard. Mais ils se reproduisent à chaque fois qu’elle prend du magnésium, quand ces troubles sont associés… Après la prise de magnésium,  les troubles disparaissent rapidement :

  • les jambes ne sont plus « agacées » etc… tous les troubles de la spasmophilie disparaissent, certes, mais
  • elle respire de nouveau normalement, et
  • la salive s’écoule de nouveau  des canaux salivaires, parfois même un vértitable flot salivaire innonde sa bouche. ( Cf article « Bouches sèche »)

Elle se rendort sereinement !

J’ai l’habitude de porter grande attention à ce que me disent les patients !  C’est souvent très instructif ! Ce témoignage est digne de foi… Cette patiente n’est ni « folle » ni « psychique ».

Que déduire  de cette constatation clinique ? 

Il ne s’agit que  d’une seule presonne, certes,  mais dont les faits se renouvellent, à l’indentique,  souvent. Ce qui mérite qu’on s’y intéresse !

Une étude en double aveugle serait parfaitement justifiée.

À noter que   ces troubles de la respiration et la sécheresse de la bouche  se manifestent, très souvent,  en même temps, la nuit, et associés à des symptômes de la spasmophile.

Si vous souffrez d’apnée du sommeil, vous ne risquez rien à tenter de prendre du magnésium. (Cf articles « Quel magnésium prendre ? »  et  « Contre-indications et précautions d’emploi »)