Êtes-vous en MANQUE de MAGNÉSIUM ?


MANQUE de MAGNÉSIUMLA CARENCE EN MAGNÉSIUM  est souvent  la  DESCENTE aux ENFERS !

Il n’est pas obligatoire d’être déficitaire en magnésium, évidement !

Notre alimentation, même équilibrée, est pauvre en magnésium et nous subissons à longueur de journée,  dans notre quitidien, stress  et surmenage de tous genres, qui épuisent nos récerves biologiques. Ajouter à cela  les guerres, les attentats, les pertes d’un être cher… et vous avez tous les ingradients  responsables des symptômes, nombreux et variées , causés par la carence en magnésium. 

 La CARENCE  en MAGNÉSIUM se manifeste par :

  1. Différents  signes classiques que tout le monde connait plus ou moins.
  2.  Des manifestations  moins connues et pourtant très fréquentes et très révélatrices.
  3. Des manifestations  tout à fait  inattendues,   mais tout aussi  réelles et alarmantes.

DIFFÉRENTS SYMPTÔMES  de la CARENCE EN MAGNÉSIUM

1- SYMPTÔMES CLASSIQUES DE LA CARENCE EN MAGNÉSIUM:

  • Le blépharospasme : contracture rapide et intermittente des paupières, avec des périodicités variables.
  • Le signe de Chovstek : grand classique des études de médecine ! Mais très inconstant. Formel quand il existe. Mais il peut être absent même dans des déficits majeurs… donc n’est vraiment pas une référence. De plus, c’est le médecin qui le recherche en tapant discrètement sur la joue, bouche au repos, lèvres à peine entrouvertes… Attitude qu’il est souvent difficile d’obtenir du patient, soit parce qu’il se contracte malgré lui, soit parce qu’il rigole !
  • Les contractures musculaires : probablement dues à la chute du potassium. Celles  des mollets ou des orteils  ou des doigts, sont  les plus fréquentes et très révélatrices. Ce sont les plus connues. Mais TOUS LES MUSCLES ( rouges et lisses)  peuvent se tétaniser.

2-  SYMPTÔMES TRÈS FRÉQUENTS  ET TRÈS RÉVÉLATEURS,

Moins connusdu public et non attribués, à tort, à la carence en magnésium :

  • L’agressivité +++,  l’irritabilité  +++, les actes de violence non contrôlés,  sont très caractéristiques de la carence en magnésium,
  • L’insomnies : pensez au magnésium. Le magnésium  est probablement catalyseur dans la fabrication de la mélatonine, hormone du sommeil et de la sérotonine).
  • Le tremblement des mains, plus ou moins visible. Ce tremblement est facilement mis en évidence en tendant bien le bras devant soi, doigts écartés, paume vers le sol et en posant sur le dos de la main, une classique  feuille de papier A4… S’il y a tremblement, il est transmis à la feuille et s’objective parfaitement.
  • Le bruxisme+++,  grincement des dents, très révélateur. Il est  du à la contracture des masséters et des ptérygoïdiens. (Un articulé dentaire déséquilibré, « pourrait éventuellement », être  une épine irritative  susceptible de  déclencher les contractures chez un carencé en magnésium).

3- SYMPTÔMES  MOINS « CLASSIQUES »  mais tout aussi  ALARMANTS :

  • Les contractures de N’IMPORTE QUEL muscle : les crampes atteignent non seulement  les muscles des mollets  ou des  orteils ou des doigts,  les plus  fréquents,  mais  aussi  des muscles trapèzes,   de  la nuque,  du diaphragme (hoquets),  pylore ( anorexie dite mentale ou vomissements incoercibles), l’utérus  (règles douloureuses ) et encore   le  cœur (tachycardie : faire  faire un  bilan  cardiaque  sérieux), etc…
  • TOUS  les muscles sont concernés, les muscles ROUGES  et les muscles LISSES (colon, pylore) :
  • Contracture des doigts,  qui plus est, souvent associée à un  tremblement,  rendant l’écriture saccadée, nerveuse,  désordonnée, le patient ne maîtrise pas son écriture et il écrit très mal,
  • Les jambes dites «agacées»,
  • Les tics de la face et du corps,
  • la boulimie, en particulier au chocolat,++++
  • l’anorexie, elle, est  due à une contracture du pylore qui ne laisse plus rien passer !
  • La constipation,  due à la tétanie des fibres lisses du colon,
  •  Insomnie… Difficulté à dormir ou s’endormir, cauchemars,
  • Nervosité excessive par rapport à l’événement, avec réactions démesurées, injustifiées et  incontrôlables,
  • Pleurs et parfois rires,  spasmodiques pour trois fois rien,
  • Le fait d’être hypocondriaque, paranoïaque, « bipolaire »,
  • Chez les enfants : énurésie, constipation, cauchemars, somnambulisme, enfants qui se rongent des ongles (à rapprocher de la boulimie) les taches blanches sur les ongles,doivent faire penser  systématiquement, à une carence     en magnésium, constitutionnelle,
  • Chez les filles, retard de l’arrivée des menstruations. règles douloureuses (tétanie du muscle l’utérin)  et vomissements incoercibles de la grossesse…

4- AUTRES SYMPTÔMES de la CARENCE EN MAGNÉSIUM,   phobies et troubles du comportement++++ :

  • Claustrophobieagoraphobie…
  • TOUTES, je dis bien TOUTES les PHOBIES, QUELLES QU’ELLES SOIENT, doivent faire penser d’abord, à  une probable carence en magnésium,

  • Timidité parfois « maladive »,
  • Tous les troubles du comportement, idem :
  • TOUS, je dis bien, TOUS, les TROUBLES DU COMPORTEMENT, QUELS QU’ILS SOIENT,  doivent faire penser d’abord, à la possibilité d’une carence en magnésium  et faire prescrire du magnésium en priorité.

  • Déprime et pleurs irrépressibles sont la traduction d’une chute des réserves  biologiques et en patrticulier de la carence en magnésium à la suite d’un surmenage ou d’un choc, quelle qu’en soit la cause,
  • La liste n’est pas exhaustive… 

Il n’est pas impossible ques les maniaco-dépressifs, les schizophrènes et beaucoup de patients hospitalisés en psychiatrie,  soient des carencés en magnésium. Cette possibilité ne doit absolument pas à  être rejettée d’un revers de mains, mais devrait être prise très  sérieusement,  en considération ! Quel soulagement pour ces  malheureux et leurs familles… et quelles économies pour la Sécurité Sociale !

5-  LES ADDICTIONS,  symptômes graves  mais, hélas peu reconnus,  de la  carence en magnésium  :

 Je le répète: l’addiction (alcool, tabac, drogue),  est  en fait, probablement,  une forme aggravée de la boulimie.

Ces malheureux, avides de trouver ce dont ils manquent désespérément… tombent sur le tabac,  l’alcool ou pire la drogue,  qui conduisent immanquablement, à l’accoutumance et la dépendance.

D’autres plus chanceux, tombent  sur le chocolat.  La boulimie au chocolat est un symptôme majeur de la carence en magnésium !

Devant n’importe quel trouble du comportement,  ayez le « réflexe  magnésium »… Les résultats peuvent être spectaculaires !

Tous ses symptômes, aussi variés soient-il, peuvent être dues à des carences occasionnelles certes, mais aussi à une carence constitutionnelle. Dans quel cas, les troubles se manifestent parfois très, très tôt.

Certaines carences  en magnésium, avérées,  peuvent être  associées à d’autres maladies, entre autres, assez fréquemment à l’anémie.

POUR SE RÉSUMER

Les addictions, tabac, alcool, drogue, TOUS les excès de comportement, sont des formes de BOULIMIE, c’est-à-dire  recherche de ce « qui manque » désespérément,  en particulier la carence  en magnésium.

En prenant du magnésium, le plus grand risque encouru, est que CELA MARCHE !

Si le magnésium n’apporte aucune amélioration, ce qui est rare, mais peut se produire…  il sera  toujours temps d ‘envisager une autre voie thérapeutique.

Dans mes statistiques, seulement deux patients sur cent,  n’ont pas été améliorés.

,Dans mes 40 ans d’expérience clinique, les patients réfractaires au magnésium,  se comptent sur les doigts de la main. Un cas, que le magnésium énervait !

PRÉCAUTIONS

 Le magnésium ne se prend pas n’importe comment… si l’on veut bénéficier de toute son efficacité. (Cf article « Quel magésium prendre en général »)

Un bilan médical, sanguin et urinaire s’impose, en particulier numération, formule sanguine, plaquettes, ionogramme, urée, créatinine, sucre et albumine dans les urine, bilan thyroïdien, transaminases…

Comme le dit l’adage populaire, « Un train peut en cacher un autre » et comme le disait un de mes grands patrons, « On peut avoir la vérole et un bureau de tabac ».

CONTRE-INDICATIONS absolues  :

  • INSUFFISANCE RÉNALE
  • PARKINSON
  • MYOPATHIES
  • Très improbable allergie